Préservons l’authenticité de nos façades.


Depuis quelques années, une « mode » se développe dans nos villages de part et d’autre de la frontière. Elle consiste à enlever l’enduit qui recouvre les façades pour laisser les pierres apparentes. Au-delà des considérations purement esthétiques, cela est totalement contraire à la tradition architecturale lorraine et porte atteinte à l’authenticité de nos villages et de nos paysages. 

Nos maisons anciennes sont construites en moellons de calcaire recouverts d’un enduit à la chaux. Cet enduit naturel protège la pierre qui est certes très belle dans notre région mais terriblement gélive. Même les façades des maisons très modestes étaient chaulées (enduit-badigeon). Les moellons sont parfois laissés apparents sur les pignons des constructions les plus rustiques et très rarement en façade. Dans ce cas, les joints sont obligatoirement beurrés c'est-à-dire qu’ils affleurent les parties saillantes des moellons et recouvrent une partie du parement. 
En zone protégée (proximité de monuments historiques), les « pierres apparentes rejointoyées» sont proscrites par le service départemental de l’architecture et du patrimoine. Ailleurs, elles doivent absolument être évitées. 
Vous pouvez demander conseil auprès de la Direction Départementale des Territoires (anciennement DDE). Une permanence est assurée à la mairie de MONTMEDY le jeudi matin de 9h00 à 12h00. Vous pouvez également prendre rendez-vous avec un architecte du CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement.).            

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre contribution. Les messages non signés par leur auteur ne seront pas publiés.